Mon enfant a été endoctriné

mardi 24 mars 2015

Dans l'émission de France2, "Toute Une Histoire", des parents, dont un ou plusieurs enfants ont été endoctrinés, viennent témoigner. Certains témoignages nous ont touché, et nous faisons le lien avec ce qui nous est arrivé, à nous et notre fille, partie trop tôt de la maison pour rejoindre un mouvement à caractère sectaire.

L'émission commence par le témoignage terrible de ce père qui à perdu 2 enfants, partis en Syrie. Pourtant des enfants équilibrés, non croyants, bien insérés dans la société. Ce père se demande encore comment peut-on en arriver à se faire exploser et tuer des gens.

Une femme témoigne : sa fille est partie de la maison à 18 ans pour rejoindre la secte des témoins de Jéhovah. Aujourd'hui sa fille est partie au Canada, terre d'accueil ou de refuge .... Elle ne l'a voit que rarement. Elle continue à se battre (voir reportage à 45'30''). Elle raconte avoir trouvé des documents expliquant à sa fille que la terre allait changer, que les mauvais vont disparaitre et que la terre renaitra comme un nouveau Paradis. Ce sont le mêmes thèses avancées à ma fille par Mawi Labranche, sa mère Gabrielle Fréchette, et tous leurs disciples en France et au Canada. Finalement, il y a un socle commun à toutes ces sectes : la promesse d'un monde meilleur.

Pourtant cette mère aurait pu être compréhensive, car elle même a fait partie de cette secte. Mais au contraire, après 10 ans, d'emprise, elle a compris ce qui arrivait à sa fille. Elle même, il lui a fallu 10 ans pour se sortir de cet endoctrinement et pour prendre conscience de sa situation d'emprise. A sa sortie, elle avait tout perdue, et s'est sentie perdue, sans aucun repère.

Une spécialiste, anthropologue explique : ce qui permet de repérer un enfant sous emprise est avant tout des signes de ruptures. L'enfant va petit à petit arrêter de fréquenter ses anciens amis, son entourage, ne plus s'intéresser à la vie de la société, changer ses habitudes, quitter ses études, ne plus s'interesser aux activités de son âge, ne plus regarder la télé et va remettre en question sa propre famille, son éducation, allant jusqu'à la rupture totale.

Elle explique très bien le processus employé par tous ces gourous et adeptes recruteurs : sortir la personne de son cocon familiale pour lui proposer un autre cocon, l'entourer et la piéger. Elle explique que cela ne sert à rien de raisonner l'enfant, car il est persuadé d'avoir plus de discernement que les autres.

ous parents aussi victimes, en avons fait l'expérience. Il est déjà difficile de raisonner un adolescent qui prend ses parents pour des niais, mais quand il y a en plus une emprise derrière et quelqu'un qui tire les ficèle, on se retrouve face à un mur.

Donc : "Ne jamais tenter de contredire ou de raisonner l'enfant, cela ne ferait que renforcer l'emprise sous laquelle il est".

Plus facile à dire et à faire, surtout quand on est pas concerné ! La spécialiste se veut rassurante : notre statut de parent reste imprimé chez l'enfant quoique fasse la secte pour nous séparer. Il faut entretenir un lien même insatisfaisant. Il faut tenter de faire ressurgir des souvenirs, des bons moments, des photos, un parfum ...

"Moins tu sais, plus tu crois". Une phrase entendue par un témoin, victime aussi d'une secte. Tout est dit. Il ne faut surtout pas réfléchir, se poser de question, mais suivre, suivre le groupe et finalement perdre son individualité pour servir une croyance. "C'est le groupe qui pense à ma place".

Une mère témoigne aussi à propos de son fils, déclaré surdoué, et qui a connu des difficultés relationnelles à l'école. Il a quitté l'école à 16 ans, s'est intéressé à la spiritualité, et à ouvert une boutique ésotérique.

Au cours d'un séminaire, et en présence de sa mère, il tombe amoureux d'une "conférencière". Et c'est le pièce. Pourtant, lui et sa mère ont cherché sur internet et savait qu'il y avait un gourou derrière ce mouvement. Mais qu'importe, la nasse s'est refermée sur lui. On lui a expliqué qu'il avait que dans une vie antérieure, il brimait les femmes. Il devait donc aujourd'hui, se rattraper en libérant sexuellement et en offrant des femmes au gourou. Aujourd'hui, à 31 ans, sans emploi, il s'est remis de cette période difficile de sa vie.

Il y a aussi le témoignage de Xavier, ex-adepte d'un mouvement religieux. Il a été recruté jeune. Pourtant méfiant, il s'est laissé piégé, et séduire par des théories aux antipodes de ses convictions. Il explique que cela se fait petit à petit, mensonge par petit mensonge, par de petites manipulations. Même s'il trouvait cela bizarre au début, il a fini par adhérer et se soumettre aux règles assez strictes et aux activités. Il parle aussi de sa rupture familiale, des contrôles de ses communications, ses SMS ...

La spécialiste explique que les processus de recrutement et d'd'installation de l'emprise des gourous sont identiques à ceux employés par les pervers narcissiques : les gourous, les recruteurs sont généralement de grands pervers-narcissiques. J'aime bien cette image donnée par la spécialiste : ils tirent des fils invisibles pour mettre en captivité leur proie en donnant l'impression à la victime de se libérer !

Le témoin explique sa sortie et ses difficultés à revenir à la vraie vie. Même s'il était sorti du mouvement, il a fallu du temps pour réapprendre ce qu'était le bien, le mal, ce qui était vrai ou faux, à qui faire confiance, et abandonner totalement cette idéologie profondément implantée.

L'émission Toute Une Histoire du 23/02/2015

Emprise mentale exercée sur ma fille par un groupe de mouvance New-Age, aux origines Québécoise mais qui oeuvre aussi sur le territoire Français.
Comment la psychothérapie, le Reiki et des formations de développement personnel peuvent mener à la médiumnité ou le channeling ?
Est-ce une escroquerie, de la manipulation mentale, une emprise sectaire ou une quête spirituelle ?
Bienvenue dans les énergies du gouverneur planétaire, les pures lumières christiques !